Première étape vers la fortune: le désir.

C’est le désir qui transforme vos rêves en réalité. Plus vous demanderez à la vie plus vous recevrez d’elle.

Lorsqu’il y a plus de cinquante ans, Edwin C. BARNES descendit du train à East Orange, il aurait facilement pu passer pour un vagabond tant il était vêtu pauvrement; cependant ses pensées étaient celles d’un roi!
Mais alors son désir était devenu réalité: Barnes était l’asocié de Thomas EDISON.
Il avait réussi parce qu’il avait voulu de tout son corps et de toute son âme mener à bien le but précis qu’il s’était choisi.

Pas de retraite possible

Lors de son voyage à East Orange, il ne se disait pas:je vais demander à Edison de me trouver un travail, n’importe lequel, mais bien : “je verrais Edison et préciserai que je veux faire affaire avec lui.”
Mais il se répétait fermement:”je ne désire qu’une chose: être l’associé d’Edison. Et je le deviendrai. mon avenir dépend uniquement de la persuasion dont j’userai aux fins d’obtenir ce que je veux.”
Volontairement il ne se ménagea aucune porte de sortie. Il devait vaincre ou mourir!

Tout le secret de la réussite de Barnes est là.

Il brûla ses vaisseaux

Celui qui veut réussir doit brûler ses vaisseaux se coupant ainsi toute retraite. Cette méthode engendrera chez lui un état d’esprit qui est la clé du succès.

Tout être humain, à un moment donné, souhaite avoir de l’argent. Or, il ne suffit pas de souhaiter être riche pour le devenir, il faut désirer jusqu’à l’obsession, bâtir dans ce but un plan précis et s’y tenir avec une persévérance de tous les instants.

Six instructions qui transforment vos désir en or:

1- Fixez le montant exact de la somme que vous désirez

2- Sachez exactement ce que vous allez donner en échange de l’argent que vous désirez. On a rien pour rien.

3- Fixez avec précision la date à laquelle vous voulez être en possession de cet argent.

4- Établissez le plan et commencez immédiatement l’application même si vous jugez que vous n’êtes pas encore prêts.

5- Ecrivez clairement sur un papier tout ce que vous avez fait aux points ci-dessus.

6- Lisez ce papier à haute voix deux fois par jour: le soir avant de vous endormir et le matin en vous réveillant. Pendant votre lecture, il est essentiel que vous vous visualisez déjà en possession de cet argent.

Des instructions qui valent 100.000.000 de dollars

Sachez dès maintenant que vous ne gagnerez jamais beaucoup d’argent si vous n’en avez pas le désir ardent et si au fond de vous-même vous ne le croyez pas possible.

De beaux rêves peuvent vous apporter la richesse

Le monde moderne dans lequel nous vivons a besoin de nouvelles idées, nouveaux chefs, nouvelles inventions, nouvelle méthodes d’enseignement de vente commerciale, littérature, techniques pour la télévision, le cinéma…

Rappelez-vous que ceux qui ont dominé le monde, les vrais chefs de l’humanité, sont ceux qui ont converti leurs pensées en gratte-ciel, en villes, en usines, en automobiles…

Par la force de leurs pensées, ils ont créé des biens matériels. Il savaient ce qu’ils voulaient et le désiraient ardemment.

Si ce que vous désirez entreprendre n’est réprouvé ni par la loi, ni par la morale, si vous y croyez, alors n’hésitez pas: faites-le et persévérez dans votre entreprise. Qu’importe ce que “les autres” diront si d’abords vous échouez. Ils ne savent pas que tout échec porte en lui le germe de la réussite.

Prenez l’exemple de Thomas EDISON, qui rêva d’une lampe électrique et la réalisa après 10.000 échecs!

Whelan rêva d’une chaîne de magasins de tabacs et actuellement l’Unions des Magasins de tabac occupe en Amérique quelques uns des meilleurs emplacements.

Les frères Wright rêvèrent d’une machine qui s’élèveraient dans les airs.

Marconi rêva d’un système qui dompterait les forces intangibles de l’atmosphère.

Chaque radio, chaque télévision dans le monde est une preuve qu’il ne rêva pas en vain

Lorsqu’il annonça à ses intimes qu’il avait découvert le moyen d’envoyer des messages à travers l’atmosphère sans l’aide des fils ni d’aucun intermédiaire, des amis affolés le firent surveiller et le contraignirent même à un examen psychiatrique.

Le désir suit immédiatement le rêve

Si vous êtes paresseux ou peu ambitieux, vous ne réaliserez pas votre rêve; il faut pour le mener à bien que vous ayez un désir ardent de vous imposer.

Rappelez-vous que tous ceux qui ont réussi ont connu de nombreuses désillusions et des moments difficiles . Souvent des crises graves leur ont ouvert de nouveaux horizons et leur ont fait découvrir leur être véritable.

John Bunyan écrivit le voyage du pélérin (Pilgrim’s Progress) un chef d’oeuvre de la littérature anglaise, après avoir été emprisonné pour ses idées religieuses.

O. Henry vit fondre sur lui de grandes épreuves. L’une fut à l’origine de son génie. Emprisonné à Columbus dans l’Ohio et conduit ainsi à découvrir son être véritable, il devint grand écrivain.

Charles DICKENS débuta en collant des étiquettes sur des flacons. Il ressentit si vivement le drame de son premier amour qu’il devint l’un des plus grands écrivains du XIXème siècle avec un de ses chefs d’oeuvre: “David COPPERFIELD”.

Robert BURNS, petit campagnard illettré, était promis à la pauvreté et à la boisson. Mais son oeuvre poétique s’épanouit comme une rose qu’il aurait fait pousser dans la boue.

Beethoven etait sourd et Milton aveugle. Mais tous deux concrétisèrent leurs rêves et figurent au panthéon des hommes célèbres.

Il y a une différence entre vouloir une chose et être prêt à la recevoir. On ne peut être prêt pour quelque chose si on ne croit pas fermement pouvoir l’acquérir: l’espoir ou la volonté ne suffisent pas, il faut encore la foi.

Le désir rend possible “l’impossible”

Tout revers porte le germe de la réussite.

Conjugués, la foi et un désir ardent ont un puissant pouvoir créateur.

Par un étrange et puissant processus de “chimie mentale” qu’elle ne nous a jamais dévoilé, Dame Nature a fait qu’un désir ardent abolit l’impossible et l’idée même de l’échec.

Lorsque le désir vous pousse à conjuguer tous vos efforts vers la victoire, ne vous ménagez aucune retraite et cette victoire sera vôtre.

Notre esprit n’a pour limites que celles que nous lui reconnaissons.

Laisser un commentaire